Samedi 4 mars, nous avons accueilli Frédéric Drone de JDR Edition et Yann Lieby, illustrateur.

Frédéric et Yann nous ont donné de très bons conseils et nous avons appris beaucoup beaucoup de choses ! Nous en ferons un résumé très court pour ne pas te gâcher le plaisir de venir à une prochaine rencontre autour du jeu de rôle ! Cet article ne reprendra que les idées les plus importante !

 

Frédéric nous a exposé les différents façon de faire éditer un jeu de rôle et différentes les façon d’exploiter ses idées.

En jeu de rôles, ou création de jeux de société, si votre idée a déjà été exploitée, c’est que votre idée est une bonne idée ! Si au contraire c’est du jamais vu, assurez-vous auprès de personnes de confiance que votre idée plaît.

Afin de ne pas oublier une bonne idée qui te viendrait soudainement, emporte toujours avec toi un petit carnet !

Rien n’est plus frustrant que d’oublier quelque chose qui semblait important et aurait pu être la clé du succès.

Le maître mot dans l’écriture d’un jeu de rôle est Kit de Découverte !

Un kit de découverte est une version très synthétique de votre jeu. Il doit permet de faire une première partie sans règles superflues. Le kit de découverte ne doit faire que 15 pages et comporter une explication de l’univers, les règles de jeu pour un premier scénario et, bien sur, le premier scénario en question.

Il faut prendre son temps pour écrire son Kti de Découverte ! Le Kit de découverte sera le squelette du Jeu de Rôle donc mieux vaut prendre du temps pour travailler dessus et ne rien oublier.

« Écrire un jeu de rôles c’est avant tout pour les joueurs »

Par là Frédéric nous a expliqué que le jeu que l’on crée doit ressembler à ce que les joueurs veulent voir et jouer plutôt qu’impérativement à notre idée de notre jeu.

On protège son idée !

Si tu veux pas te la faire voler, mieux vaut la déposer à l’INPI !

Présente ton jeu au plus de monde possible !

Ton Kit de découverte ne sera prêt que lorsque les joueurs n’auront plus du tout de question à te poser. N’hésite pas à écouter leurs avis et conseils, modifier ton jeu te fera peut-être mal au coeur, mais te permettra de plaire au plus grand nombre !

Il est temps d’écrire ton livre de base.

Seulement lorsque ton Kit de découverte sera fini, tu pourras attaquer les livres de bases et premiers scénarios. Une fois fait tu pourras enfin prendre contact avec les éditeurs !

Inutile d’envoyer ton jeu complet à tous les éditeurs du monde… Ils en reçoivent déjà assez comme ça !

Envoie plutôt une note d’intention. C’est un texte explicatif qui tient en une page. Tu dois y noter le sujet, le mécanisme du jeu et l’ambiance et le type de partie qui en découlent, et enfin, sa spécificité face aux autres jeux de rôles.

Si tu n’a pas de retour, il va falloir retravailler la note et le jeu. Si on te répond, tu vas pouvoir envoyer ton manuscrit complet !

 

Coté Illustration : Yann Lieby nous a prodigué ses conseils pour travailler en harmonie avec son illustrateur

Premièrement :

L’illustrateur n’est pas dans ta tête !

Il ne connaît pas tes goûts, il ne peut pas visualiser ce que tu veux par magie !

L’illustration est importante pour la couverture de jeu.

Afin qu’elle respect le plus possible tes envies n’hésites surtout pas à donner des références ! Illustrateurs connus, courant artistique, le vocabulaire graphique est très important également. N’hésites pas à sortir des images qui serviront de références.

Présenter ton jeu et en faire une démo est aussi une bonne démarche pour que l’illustrateur soit bien dans l’univers.

Enfin le prix d’une illustration varie en fonction de sa complexité et de son auteur.

Évites de demander à un illustrateur d’en copier un autre, ça ne fait pas forcément plaisir…

 

Je vais m’arrêter là, nous en avons déjà beaucoup dit ! N’hésite pas à passer au magasin si tu veux en savoir plus et surtout, à notre prochaine rencontre, nous espérons te voir des notre !

 

 

Pin It on Pinterest